L'OMCAL a fêté l'Epiphanie

Publié le par OMCAL

L'OMCAL a fêté l'Epiphanie
L'OMCAL a fêté l'Epiphanie

Mesdames, messieurs, chers amis,

Je suis très heureuse de vous accueillir aujourd’hui aussi nombreux, car c’est pour moi une double occasion qui m’est offerte : la nouvelle année et l’épiphanie, des moments forts et pleins de traditions. N’oublions pas celles et ceux qui, pour des raisons liées à l’âge ou la santé n’ont pu se joindre à nous .

Ayons une pensée pour tous nos amis malades, ou hospitalisés nous préfèrerions pour eux ,comme pour leur proches qu’ils soient parmi nous , souhaitons leur un bon rétablissement.

Nous ne pouvions pas commencer l’année sans rendre hommage à tous nos amis disparus , tous ceux et toutes celles qui ont tant œuvré pour l’OMCAL .

Mais aussi pour ,toutes les victimes de ce tragique attentat causant la mort inattendue de nombreuses personnes ,un acte lâche ,barbare et horrifiant. Je vous demande de leur rendre hommage et d’observer une minute de silence.

Un petit bilan de l’année qui vient de se terminer s’impose : notre association, riche d’adhérents de tous les âges, ainsi que de multiples activités. Mais aussi de valeurs essentielles telles que le don de soi, l’intérêt général, le travail d’équipe se résumant en un seul et même objectif commun.

Tout ceci nous le devons à tous les bénévoles qui m’entourent et qui animent les différents ateliers, en offrant de leur temps sans jamais compter. Sans oublier un conseil d’administration et un bureau, avec des personnes réalisant un travail rigoureux, indispensable pour la bonne marche de notre association.

Aussi, en priorité je me dois de leur dire « merci » et de leur exprimer toute ma gratitude. Cela s’adresse aussi bien aux nouveaux animateurs bénévoles qui se sont joints à nous, qu’aux plus anciens qui nous sont restés fidèles.

Chers adhérents, j’aimerais beaucoup que vous soyez reconnaissants de tout ce que vous apportent ces personnes, ces bénévoles et moi-même. Nous essayons tous de vous satisfaire et de vous faire plaisir.

Des valeurs sûres et sincères sont au cœur de nos préoccupations.

Nous voulons que notre association soit pour vous un endroit où joie, bonne humeur, convivialité, partage, échanges, amitié, sympathie, respect, politesse et reconnaissance, ne soient pas que des mots vides de sens.

C’est une chance qu’une telle association, aussi dense et dynamique, existe dans notre ville. Alors je vous en prie, pour certains d’entre vous, ne la gâchez pas par des mouvements d’humeur ou des mesquineries.

Nous sommes tous là pour bien nous entendre et pour partager de bons moments.

Quand cela est nécessaire, sachez être indulgents et tolérants les uns vis-à-vis des autres et faites-vous simplement plaisir au-delà de toute jalousie ou de toute ambition personnelle. C’est une partie de mes vœux les plus chers pour cette année nouvelle.

Je souhaite que notre association vous apporte toute satisfaction dans l'activité que vous pratiquez et vous comptez parmi nos plus fidèles adhérents encore de nombreuses années, ainsi que pourquoi pas, tous les membres de votre famille et vos amis intéressés par nos activités Que cette année associative soit pleine de joies, de rencontres et d'échanges et encore plus agréable à vivre que les précédentes

Mes autres voeux s’adressent à vous tous directement, bénévoles et nombreux adhérents sans qui l’association n’existerait pas : je vous souhaite très sincèrement une bonne et heureuse année 2015. Que cette année soit remplie de joie, de bonheur et de prospérité. Que ce soit également une année sereine sur le plan personnel, familial ou professionnel pour ceux qui sont toujours en activité, avec la réalisation des projets qui vous sont chers, contribuant ainsi à votre bien-être et à votre épanouissement.

Mais l’épiphanie est aussi à l’honneur aujourd’hui et nous allons fêter ensemble les rois, dans la bonne humeur et la surprise de celles ou de ceux qui découvriront les fèves, tout en trinquant chaleureusement à l’amitié.

Votre Présidente vous remercie et vous dit de nouveau Bonne Année.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article